La fabrication de l’ennemi, ou comment tuer avec sa conscience (…) – Transversaux Par Bruno Bertez

« La fabrication de l’ennemi, ou comment tuer avec sa conscience (…) – Transversaux Par Bruno Bertez

 

   Le conflit syrien est un conflit programmé, comme l’était le conflit avec l’Irak de Saddam Hussein. On en voyait les signes dans la préparation des esprits par les médias. Le poison a été distillé, étapes par étapes, selon une progression établie par les services de propagande des gouvernements. 

Le bonheur des Syriens, n’est la préoccupation de personne, nous sommes dans le Monopoly, la géostratégie des acheminements de gaz, de pétrole et dans l’accès à différents points stratégiques de la région. 

Ce qui frappe c’est la clarification en cours du 2great divide2, de la coupure du monde en deux, comme au temps de la guerre froide. 

La désinformation touche un sommet. 

Nous vous conseillons de lire cet ouvrage, nous l’avons déjà commenté, c’est un must même s’il est un peu fouillis et touffus. 

http://www.diploweb.com/La-fabrication-de-l-ennemi-ou.html

BRUNO BERTEZ Le Mercredi 28 Aout 2013

llustrations et mise en page by THE WOLF

A PROPOS: 

Nous nous en voudrions de ne pas insister sur ce qui est au centre des mystifications de notre époque: la désinformation.

 

La désinformation n’est pas simple mensonge, tromperie, falsification, non, à notre époque c’est beaucoup plus que cela, c’est la reprogrammation des hommes. Ce n’est pas au niveau de leur conscience que se joue la désinformation, c’est au niveau des couches plus profondes de votre esprit, de votre psyché. C’est une sorte de fabrication d’une nouvelle personne, d’un nouveau sujet qui, jour après jour est en cours.

Vous vous étonnez quelquefois, vous vous dites , mais comment se fait- il que les gens ne réagissent pas, comment se fait-il que «cela passe »? La réponse est dans la désinformation en profondeur, vous en arrivez à douter de vous, de ce que vous pensez lorsque vous vous écartez du consensus ou du politiquement correct. Vous êtes reprogrammé pour ne pas en croire vos yeux, votre intelligence. Même si quelque part, au fond de vous, vous savez, ailleurs, vous doutez, donc vous n’agissez pas, vous ne vous rebellez pas, vous courbez la tête.

Ils veulent éradiquer les religions, surtout la vôtre bien entendu, celle des autres est respectable et vous êtes même passible de condamnations si vous les contestez ou si vous trouvez que l’on va trop loin dans la complaisance. Pourquoi? Parce qu’ »ILS «ne veulent pas de concurrent qui gênerait votre décervelage. Le politiquement correct est une religion, une théologie que l’on n’a pas le droit de contester, voilà la vérité: Cette théologie est devenue une religion d’Etat.

Nous sommes dans de fausses démocraties, il n’y a pas de citoyens, il n’y a que des sujets, des cibles des pratiques de la désinformation, de l’acculturation.

Dans ce registre nous vous conseillons à nouveau la lecture de ce monument de Bruno Lussato sur la désinformation.

Le titre est « Virus, huit leçons sur la désinformation », édition SYRTES 2007.

 Vous en sortirez transformé, un peu plus libre, un peu moins aliéné, moins étranger à vous-même.

http://leblogalupus.com/2013/08/28/la-fabrication-de-lennemi-ou-comment-tuer-avec-sa-conscience-transversaux-par-bruno-bertez/