Source : Enquête&Débat » Diana West analyse le complot communiste et islamiste contre l’Amérique

Diana West analyse le complot communiste et islamiste contre l’Amérique

3 février 2016, 0:51 Auteur : 0 commentaire

Share Share

Dans une conférence de 2013 à l’Heritage Foundation (think tank de droite américain), l’intellectuelle Diana West analyse brillamment le complot communiste contre l’Amérique, depuis la reconnaissance en 1933 par Franklin Delano Roosevelt de l’URSS jusqu’à aujourd’hui.

Nous avons déjà parlé du maccarthysme et de sa diabolisation dans cet article, je vous y renvoie donc pour plus d’informations. En complément, la conférence de Diana West, basée sur son livre American Betrayal : The Secret Assault on Our Nation’s Character, est brillante et très instructive :

https://www.youtube.com/watch?v=HjprabS9ZAs

video
En 1933 Roosevelt signe donc un accord de reconnaissance de l’URSS, qui annonçait pourtant vouloir renverser tous les régimes non communistes pour les remplacer par des régimes communistes, et qui avait déjà tué des millions de Russes pendant la grande famine. Certains diront que Roosevelt était lui-même communiste, comme Obama d’ailleurs, mais c’est une autre histoire. En tout cas cet accord permis l’accélération de la pénétration communiste aux Etats-UNis, en accord avec l’Ecole de Francfort, notamment sur les campus américains, dans les médias et l’Université américaine.A cause de ces accords, basés sur un mensonge, le gouvernement américain dû mentir aux Américains, en prétendant que les communistes n’étaient pas aussi totalitaires qu’ils l’étaient, et qu’ils ne menaçaient pas la souveraineté américaine et les libertés fondamentales du peuple.

Ainsi, après l’ouverture des archives de la Russie après 1991, des archives prouvent qu’à la fin des années 30, on comptait déjà plus de 500 agents soviétiques au plus haut niveau de l’Etat. Diana West va jusqu’à parler de colonisation, puisque des vols de propriété intellectuelle, dont la bombe nucléaire, ont permis à l’URSS de dominer les Etats-Unis malgré un système totalitaire arriéré.

Et Diana West n’a aucune difficulté à faire une relation avec l’URSS et l’islam, qui a infiltré l’appareil d’Etat américain à un très haut niveau, et permet à l’islam de coloniser les Etats-Unis malgré un système arriéré et totalitaire. A l’époque le gouvernement américain déclarait que le communisme est compatible avec la démocratie, comme il déclare que l’islam est compatible avec la démocratie aujourd’hui. Roosevelt avait même fait des discours au peuple américain pour expliquer que l’URSS respectait les libertés religieuses, tout comme Obama déclare aux Américains aujourd’hui que l’islam respecte les autres croyances.

Ce qui devient très intéressant, c’est quand Diana West explique que la résistance allemande aux nazis tenta à de très nombreuses reprises d’entrer en contact avec le gouvernement américain, et à chaque fois des agents communistes empêchaient ces prises de contact. En effet les résistants allemands au nazisme étaient la plupart du temps anti-communistes… Et pendant ce temps, de l’uranium et de l’eau lourde (nécessaire pour construire une bombe nucléaire) étaient transmis à l’URSS, en contravention avec l’interdiction du chef du projet Manhattan d’exporter de l’uranium.

Pourquoi ces faits n’ont-ils pas filtré avant ? Diana West explique que l’establishment américain est tellement complice de ces infiltrations communistes pendant et après la président de Roosevelt, qu’il est difficile voire impossible de revenir dessus et d’en parler publiquement.

Diana West ajoute que l’Union Européenne est peuplée au plus haut niveau de communistes, ainsi que des dirigeants de grands pays, comme la France ou l’Allemagne.Et dans le même temps, la chute de l’URSS aurait été, selon le dissident russe Boukowski, une dissolution contrôlée, tout en maintenant les principes fondateurs de l’URSS, dont le KGB, dont Poutine est issu.