Étiquettes

,

Source : Opinion. Tout le monde sait comment… seuls certains savent pourquoi ? Par Ilan Saada | Coolamnews – Un nouveau regard sur Israël

 

Avez-vous remarqué à quel point Jérusalem est devenu le centre du monde, et le Mont du Temple son noyau ? Pourquoi une ville qui a été délaissée pendant des siècles devient soudainement l’axe central de l’actualité ? Pourquoi un site sur lequel la Jordanie entreposait ses ordures se meut en site le plus important de l’Islam ? Tout le monde va me répondre : à cause du retour des Juifs et de la renaissance d’Israël ? Mais pas seulement… Lisez bien ce qui suit et vous allez comprendre.

Le rêve des musulmans est de nous déloger, de la terre d’Israël, de Jérusalem et du Mont du Temple. Cela tout le monde l’avait compris, je ne vous apprends rien, toutefois, le concept est abstrait, trop global et nous maintient éloignés de la perception des manœuvres arabes. Mais observez bien comment le but final se met en place. Première phase : la Cour suprême américaine décide que Jérusalem n’est pas en Israël, décision d’une incroyable portée qui n’a attiré aucun Juif dans les rues des grandes villes, même pas en Israël, le Brésil suit la décision absurde des USA – les autres suivront bientôt – et pour leur plaire, et malgré les déclarations d’intention, les dirigeants israéliens gèlent en douce les constructions dans la capitale.

Deuxième phase : les Arabes palestiniens sèment le désordre, terrorisent les Juifs de Jérusalem, utilisent toutes les armes de la haine, les pierres, les bombes incendiaires, les injures, les menaces, la diffamation, accumulent pierres et autres instruments terroristes à al-Aqsa pour empêcher les Juifs de monter sur le Mont. Netanyahou fait un premier voyage en Jordanie pour assurer le roi que le statut quo sera maintenu : aucun Juif ne sera autorisé à prier sur le Mont du Temple. Cela convient au roitelet qui ne rappelle pas son ambassadeur.

Troisième phase : la police de Netanyahou applique à la lettre les ordres du Premier ministre, c’est-à-dire tout faire pour éviter que les Juifs puissent prononcer du bout de lèvres la moindre bénédiction, même sur l’eau, qui leur ait interdite. Pour renforcer la répression, Yaalon prend la décision d’appliquer aux Juifs la détention administrative, ce qui lui permet de faire la chasse aux grands leaders de droite et de les enfermer sans avoir à se justifier. D’ailleurs l’incendie de la maison de Douma, déguisé en acte « terroriste juif », l’aide à prendre une telle décision. Je dis bien « déguisé » car je suis certain qu’aucun militant juif n’aurait aveuglément tué un enfant. C’est impossible ! Un fou, peut-être, un militant juif, jamais.

Quatrième phase : pour la seconde fois, la Jordanie menace de rompre ses relations diplomatiques avec Israël, alors que le roi Abdallah sait que la sécurité de son pays est entre nos mains. Le dirigeant de l’Arabie saoudite appelle Obama à la rescousse, qui ne manque pas de condamner Israël pour des actes de terrorisme, des émeutes violentes dont les Arabes sont responsables. Autant demander à un pyromane d’éteindre un incendie qu’il a lui-même allumé. Abou Mazen, digne remplaçant d’Arafat, menteur et fourbe, demande que le monde prenne des mesures contre Israël pour des actes de violences arabes qu’il suscite, encourage, finance, et finalement exige que les Juifs ne viennent plus « salir » le Mont du Temple.

Tous les pays arabes se joignent maintenant à l’hallali collectif, y compris le général Sissi qui a déclaré qu’Israël doit prendre des mesures pour cesser le désordre sur le Mont du Temple. Lui qui est confronté de très près au terrorisme sournois des Frères musulmans, ne reconnaît pas aux Juifs le droit de se défendre. Surtout ne traitez pas Sissi d’arabe belliciste, c’est raciste, Sissi est un fin politique… qui croit savoir où sont ses intérêts. Aujourd’hui, tous les députés arabes israéliens de la liste commune vont se rendre en Jordanie avec Mazen pour demander au roi de faire pression définitivement sur Israël.

Ce qu’ils veulent tous, c’est que le gouvernement de Netanyahou, ou un autre, peu importe, interdise l’entrée des Juifs sur le Mont du Temple. Ce sera la première parcelle territoriale que les Arabes nous arracheront, et pas la moindre : le Mont du Temple. Vous vous imaginez très bien que ce serait pour nos ennemis non seulement une victoire politique, mais ils nous déposséderaient du symbole le plus fort du Judaïsme. La continuité logique des abandons de la gauche et de Moshe Dayan qui a remis au Wakf jordanien les clés du Saint des Saints.

La cinquième phase dépend maintenant de nous. Pat Condell disait: « Ce n’est pas à cause d’Israël que les musulmans haïssent les Juifs, c’est à cause des Juifs que les musulmans haïssent Israël ». Alors ceux qui voient sous leurs yeux comment les Arabes, aidés des chrétiens, se déchaînent contre Israël, alors que l’on connaît pertinemment les raisons de leur offensive, que ce savoir est imprimé dans notre peau depuis des siècles, qu’on devrait cesser de se poser des questions insipides, ces mêmes Juifs devraient maintenant comprendre pourquoi ils le font ?

Mais malgré leur acharnement, ils n’y arriveront pas. Les Arabes auront beau multiplier leurs attaques, Jérusalem restera toujours ce qu’elle a été, une promesse si forte qu’elle a retenti pendant 3 500 ans aux oreilles des Juifs, des Juifs pour qui résonnent encore les mots de Dieu : ceci est votre terre. Le gouvernement Netanyahou aura beau se débarrasser des Juifs jusqu’au-boutistes, du Parti sioniste-religieux, faire une coalition avec Herzog, mettre sous les verrous les militants de droite, fiers et batailleurs, aucun Juif digne n’acceptera d’être un paria sur sa propre terre. Pensez à présent que ces événements se passent durant les « Jours Terribles », entre Roch Hachana et Kippour, et vous saurez quel est le sens de cette épreuve, mais sachez aussi que votre détermination irrémédiable est une suprême décision pour notre Histoire.