Salem Ben Ammar

Le djihadiste français  Daoud né David converti à l’islam à l’âge de 13 ans, ce qui témoigne aisément de son immaturité psychologique et intellectuelle, tué par les Américains au mois de novembre dernier dont la mort vient d’être confirmée seulement hier est l’exemple-type du racolage musulman au berceau ou presque.

L’islam prohibe à ses enfants toute liberté religieuse mais ne se prive pas de corrompre des enfants non-musulmans quel que soit leur âge au nom de la véracité absolue de son message. On ne peut que douter du caractère sérieux de ces conversions de plus en plus précoces accueillies par les musulmans comme une nouvelle victoire d’Allah sur les « infidèles ».

Que cela ne leur en déplaise il y a aucune gloire ni fierté de prendre dans ses filets un garçon de 11 ans qui n’a pas fait l’objet d’aucun examen psycho-médical comme ce fut le cas à Béziers en 2011…

View original post 768 mots de plus