Le mythe « palestinien » | JSSNews.

Le mythe « palestinien »

Publié le : 27 mai 2011

Le mois de septembre approchant à grands pas, l’article que vous allez lire, rédigé par « Durandal » le 10 avril 2006 pour le défunt blog « enpleindanslmille.blogspot.com », m’a semblé suffisamment complet et documenté pour ne pas prendre le risque de le voir disparaitre définitivement. Il est une réponse cinglante et parfaitement argumentée à la propagande éhontée qui est devenu la nouvelle histoire de notre monde à la 1984. Bonne lecture, et shabbat shalom à tous. – Gally

.

 

 


Les fausses « racines anciennes »

Les supporteurs de la « cause palestinienne » scandent à tour de bras que les Arabes « palestiniens » vivent depuis « des milliers d’années » en « Palestine ».

Des Arabes côtoient des Juifs dans cette région depuis des milliers d’années, ceci est vrai. Toutefois, ils n’ont jamais vécu en Terre d’Israël elle-même, ils étaient établis au sud et à l’est. Les Arabes en question sont les Nabatéens, une ancienne nation de chameliers-marchands.

Ces Arabes sont originaires de l’Arabie du Nord. Ils émigrèrent vers le territoire d’Édom (l’actuel désert du Néguev) 350 ans notre ère. Leur métropole fut Pétra, l’ancienne capitale des Édomites située à égale distance entre la Mer Morte et le Golfe d’Aqaba.

Peu à peu le Néguev fut connu sous le nom de Nabatène. Grâce à leurs caravanes allant d’un oasis à l’autre, ses habitants étendirent rapidement leur influence économique dans le Sinaï, l’est de la Jordanie actuelle, le sud de la Syrie actuelle et le nord-ouest de l’Arabie.

Voici une carte de la civilisation nabatéenne (prenez en compte que la partie en rouge ne correspond pas nécessairement à la région habitée par les Nabatéens, mais plutôt au centre de leurs activités commerciales).

La prochaine carte représente les routes commerciales terrestres des Nabatéens. Bien que leurs caravanes traversaient fréquemment la Terre d’Israël, celle-ci était habitée par les Juifs et les Samaritains.

Au cours de la guerre des Juifs contre les Helléniques en 166-142 av. J.-C., Juifs et Nabatéens furent alliés.

Le royaume nabatéen pris fin en l’an 106 lorsque la Nabatène est conquise par les Romains qui en font une province de leur empire.

Pendant les 2e, 3e et 4e siècles, les Nabatéens se convertirent au christianisme.

Au cours de leur histoire, les Nabatéens ne remplacèrent jamais les Juifs en tant qu’habitants de la Terre d’Israël, mais ils coexistèrent à côté d’eux sur un territoire distinct. Voici d’autres cartes de la province romaine d’Arabie :

Comme visible sur les cartes, les Nabatéens ne s’établirent pas à l’ouest du Jourdain. Ils s’installèrent toutefois à l’est du Jourdain et de la Mer Morte. Les Juifs attaquèrent les Nabatéens vivant en Pérée et en Moab en 90 av. J.-C. et en convertirent (de force) beaucoup au Judaïsme. En 32-31 av. J.-C., les Juifs attaquèrent encore les Nabatéens, cette fois en Décapole et en Ammon.

Les Arabes « palestiniens » ne sont donc pas des habitants millénaires de la « Palestine ».

 

 

 


 


La conquête arabo-musulmane

Les Arabes, dans le contexte des conquêtes islamiques, s’emparèrent de la Terre d’Israël en 638, la spoliant de leurs habitants Juifs et chrétiens.

Beaucoup de sources (dont plusieurs arabes) confirment le fait que la Terre d’Israël était encore judéo-chrétienne par la population et la culture malgré la diaspora juive et la domination islamique :

– L’historien James Parker a écrit : « Pendant le premier siècle après la conquête arabe [640-740], le Calife et les gouverneurs de la Syrie et de la Terre [Sainte] ont régné entièrement sur des sujets chrétiens et juifs. Mis à part des Bédouins lors des premiers jours [du règne arabe], les seuls Arabes à l’ouest du Jourdain étaient les garnisons. »
– En 985 l’auteur arabe Muqaddasi s’est plaint qu’« à Jérusalem la grande majorité de la population est juive », et dit que « la mosquée est vide des adorateurs… ».

Quoique les Arabes aient régné sur la Terre d’Israël de 638 à 1099, ils ne sont jamais devenus la majorité de la population. La plupart des habitants étaient des chrétiens (assyriens et arméniens) et des Juifs.

Tout le monde conviendra que les Arabes ne prospérèrent pas plus pendant la période des croisades allant de 1099 à 1289.

 


 


 


L’ère ottomane

La seconde période de règne islamique est la seule qui reste aux Musulmans qui veulent affirmer qu’une grande nation arabo-musulmane existait en Terre Sainte avant que les Juifs viennent recréer leur État.

Voyons voir si les Juifs s’emparèrent d’une « contrée bien établie, peuplée et verdoyante » en retournant en Terre d’Israël comme les Arabes l’affirment de nos jours. Tous les récits de voyage et rapports sur la Terre d’Israël de cette époque attestent au contraire d’une région vide de l’Empire ottoman. Voici ce que plusieurs personnes ayant voyagé dans cette région on constaté :

– Ibn Khaldun, un des historiens arabes les plus crédibles, a écrit en 1377 : « La souveraineté juive sur cette terre s’est prolongée sur 1 400 ans… C’est les Juifs qui ont implanté la culture et les coutumes en s’y étant installé de manière permanente ». Après 519 ans (non consécutifs) de domination musulmane sur la Terre d’Israël, Ibn Khaldun a certifié que la culture et les traditions juives étaient encore dominantes.

– Edouard Webbe en 1590 : « Il n’y a rien à Jérusalem mis à part des vieux murs ».

– Henry Maundrell en 1697 : Nazareth, « un village minuscule et sans importance », Jéricho, « une bourgade minable et sale », Acre, « une désolation ».

– L’archéologue britannique Thomas Shaw en 1738 : la Terre Sainte « VIDE, désolée et manquant de tout, qui manque d’habitants ».

– Le comte François Volney en 1785 : « Nous avons du mal à reconnaître Jérusalem, on y compte environ 12 000 habitants. Le pays est désolé et ruiné. »

– Commentaires par des Chrétiens dans les années 1800 : « Les Arabes ne peuvent pas être considérés comme autre chose que des résidents temporaires. Ils ont placés leurs tentes dans un pays ruiné. Ils n’ont rien créé en Terre Sainte. Puisqu’ils sont des étrangers sur cette terre, ils ne sont jamais devenus ses maîtres. »

– Alphonse de Lamartine en 1832 : Mis à part à Jérusalem, il ne rencontra pas âme qui vive et que la Terre d’Israël était « le tombeau de tout un peuple [les Hébreux] ».

– William Thackeray en 1844 : « La région est abandonnée. Nous n’avons vu aucun animal se déplacer parmi les pierres. »

– Alexandre Keith en 1844 : « La Terre Sainte est arrivée à l’état de désolation total décrit par les prophètes. »

– Le consul britannique en Terre d’Israël, James Pinn en 1857 : « Le pays est presque inhabité, il a grand besoin d’habitants. »

– Le cartographe britannique Arthur Penrhyn Stanley en 1862 : « Ni signes de vie ni habitations en Judée, sur des distances entières. »

– Mark Twain en 1867 : « Pas un seul village dans la Vallée de Jezréel, rien sur 30 miles dans les 2 sens. 2 ou 3 petits groupes de tentes bédouines, mais pas une seule habitation permanente. On peut voyager pendant 10 miles sans rencontrer 10 êtres humains. Déserts sans âme qui vive, collines VIDES, ruine mélancolique de Capharnaüm, stupide village de Tibériade, enterré sous six palmiers. Nous arrivâmes à Tabor sans rencontrer âme qui vive tout au long du chemin. Nazareth est désolée, Jéricho est en ruine, Bethléem et Béthanie, dans leur pauvreté et leur humiliation, ces endroits n’abritent pas une créature vivante. Un pays désolé, dont la terre serait peut-être assez riche si elle n’était abandonnée aux mauvaises herbes. Une étendue silencieuse, triste. À peine y a-t-il un arbre ou un arbuste, çà et là. Même les oliviers et les cactus, ces fidèles amis d’un sol sans valeur, ont quasiment déserté le pays. »

– Le consul américain à Jérusalem en 1880 rapporte que la région continuait son déclin : « La population et la richesse de la « Palestine » n’a pas augmenté pendant les 40 dernières années. »

– B. W. Johnson en 1892 : « Dans la partie de la plaine entre le mont Carmel et Jaffa on voit à peine quelques villages ou autres formes de vie humaine. Caesarea est maintenant entièrement abandonné. La désolation est partout autour de nous. »

– Compte-rendu de la commission royale Britannique de 1913 : « La région est sous-peuplée et est restée économiquement stagnante jusqu’à l’arrivée des premiers pionniers sionistes dans vers la fin des années 1880, qui sont venus pour reconstruire la terre juive. La route qui va de Gaza vers le nord n’est qu’une piste estivale tout juste bonne pour les chameaux et les charrettes. On ne voit ni bosquet d’orangers, ni verger, ni vigne, jusqu’à ce que l’on arrive en vue du village de Yavné. Les maisons sont des torchis. Il n’existe pas d’écoles. La partie orientale en direction de la mer est quasiment désertique. Les villages, dans cette région, sont rares et chichement peuplés. Beaucoup de villages sont désertés par leurs habitants. »

– Dawood Barakat, éditeur du journal égyptien Al-Ahram en 1914 : « Les Sionistes sont nécessaires pour le pays : l’argent qu’ils apporteront, leur connaissances, leur intelligence et l’industrialisation qui les caractérise contribueront sans aucun doute à la régénération du pays. »

Voilà pour le pays verdoyant et habité « envahi » par les Juifs. Fait historique : sous la domination turque, la terre était à l’abandon et dépeuplée. La terre s’est peuplée à la fois de Juifs et d’Arabes car les Juifs sont revenus et ont commencé à la réhabiliter.

Une seule ville arabe fut construite en Terre d’Israël : Ramleh. Toutes les autres sont des villes juives rebaptisées par eux. L’historien suisse Félix Bovet notait en 1858 : « C’est parce que les Arabes ne sont pas des autochtones qu’ils n’y construisent rien. »

 


 


 


Le mandat britannique

Après la Grande Guerre, les Britanniques héritèrent de ce morceau de l’Empire ottoman défait. Beaucoup de citations de l’époque attestent que le pays était désolé et qu’il n’existait pas d’entité dite « palestinienne ».

– Hussein Al-Qibla, gardien des lieux saints en Arabie Saoudite en 1918 : « Les ressources du pays et le sol vierge seront développés par les immigrés juifs. […] Nous avons vu les Juifs des pays étrangers venir en « Palestine » de Russie, d’Allemagne, d’Autriche, d’Espagne, d’Amérique. […] Ils ont su que le pays était pour ses fils d’origine, […] une patrie sacrée et aimée. Le retour de ces exilés à leur patrie s’avérera matériellement et religieusement [être] une expérimentation pour leurs frères [autres Juifs]. »

– Lewis French, le directeur britannique du développement de la « Palestine » en 1931 : « Nous l’avons trouvée [la « Palestine »] habitée par des Fellahs [agriculteurs arabes] qui vivent dans des taudis de boue et souffrent sévèrement de la malaria très répandue. De grands secteurs étaient non cultivés. […] Il n’y avait presque aucune sécurité publique, Les fellahs sont sans cesse soumis au pillage de leurs voisins nomades, les bédouins. »

Voici une carte des divisions administratives de la région sous domination ottomane. La mention de « Palestine » n’apparait nulle-part. La Terre d’Israël est divisée en trois secteurs, la Syrie à l’est, Beyrouth au nord-ouest et Jérusalem au sud-ouest.

Le représentant arabe en « Palestine » déclara en 1919 : « Nous considérons la « Palestine » comme faisant partie de la Syrie. »

Le dirigeant arabe en Terre d’Israël Awni Bey Abdul Haadi déclara en 1937 : « Il n’y a pas de pays tel que la « Palestine ». « Palestine » est un terme que les Sionistes ont inventé. Il n’y a pas de « Palestine » dans la Bible. Notre pays a fait partie de la Syrie pendant des siècles. « Palestine » nous est aliène, c’est les Sionistes qui l’ont introduits. »

Le professeur Philip Hitti, historien arabe, déclara en 1946 « Il n’y a pas de chose telle que la « Palestine » dans l’histoire, absolument pas. »

Le représentant du Haut Comité arabe aux Nations Unies déclara en 1947 : « La « Palestine » fait partie de la province de Syrie. Les Arabes vivant en Palestine ne sont pas indépendants dans le sens qu’ils ne constituaient pas une entité distincte. »

Le représentant de l’Arabie Saoudite aux Nations Unies déclara en 1956 : « C’est une connaissance générale que la « Palestine » n’est rien d’autre que la Syrie du sud. »

Le roi Hussein de Jordanie répéta plus d’une fois : « Il n’y a aucune distinction entre la Jordanie est la « Palestine ». »

Hafez Assad (ex-Président syrien) déclara : « Il n’y a pas de peuple « palestinien », il n’y a pas d’entité « palestienne ». »

Ahmed Shuqeiri (ex-président de l’OLP) déclara : « La « Palestine » ne fut jamais rien d’autre que la Syrie du sud. »

À cette époque, les Arabes (ainsi que tout le monde) n’ont jamais soulevé la question d’un État « palestinien » car les Arabes eux-mêmes n’exigeaient pas d’État pour un peuple qui n’existait PAS !

La « Palestine » n’a jamais constitué un pays et le concept même de « Palestine » n’existait pas dans l’Empire ottoman !

Le mot même de « Palestine » (ou mot équivalent désignant cette région) n’était quasiment pas utilisé chez les Turcs et les Arabes. Il n’y avait ni État ni peuple « palestinien ». Les Arabes vivant en Terre d’Israël se considéraient comme Syriens ou Égyptiens.

 


 


 


Une pseudo-nation créée le lendemain de la Guerre des Six jours

« Pourquoi le soir du 4 juin 1967 j’étais Jordanien et le lendemain matin j’étais Palestinien ? »

« Nous ne nous sommes pas en particulier occupés du règne jordanien. L’enseignement de la destruction de l’Israel était une partie intégrale du programme d’études. Nous nous sommes considérés « Jordaniens » jusqu’à ce que les Juifs soient revenus à Jérusalem. Alors soudainement nous étions des « Palestiniens »… ils ont enlevé l’étoile du drapeau jordanien et d’un coup nous avons eu un « drapeau palestinien ». »

« Le fait est que les « Palestiniens » sont des immigrés des nations environnantes ! Mon grand-père avait l’habitude de nous dire que son village était vide avant que son père ne s’y installe. »

Walid Shoebat, ancien terroriste islamiste de l’OLP, repenti et devenu sioniste chrétien

Zahir Muhsin, un ancien membre du comité exécutif de l’OLP et l’ancien commandant militaire de la même organisation, déclara en mars 1977 au journal néerlandais Trouw :

« Il n’y a aucune différence entre les Jordaniens, les « Palestiniens », les Syriens et les Libanais. Nous faisons tous  partie de la même nation. C’est seulement pour des raisons politiques que nous soulignons soigneusement notre identité « palestinienne ». L’existence d’une identité « palestinienne » distincte sert seulement un objectif tactique. La création d’un état « palestinien » est un nouvel outil dans la bataille continue contre l’Israël. »

Et encore en s’adressant à un hebdomadaire pakistanais en 2006 :

« Le peuple « palestinien » n’existe pas. La création d’un État « palestinien » est seulement un moyen de continuer notre lutte contre l’État d’Israël pour l’unité arabe. En réalité aujourd’hui il n’y a aucune différence entre les Jordaniens, les « Palestiniens », les Syriens et les Libanais. Seulement, pour des raisons politiques et tactiques, nous parlons aujourd’hui de l’existence des « Palestiniens » pour des intérêts arabes exigeant la création d’un peuple « palestinien » pour nous opposer au sionisme. »

Vérité historique : le peuple « palestinien » et le pays « Palestine » n’existaient pas avant que les Arabes les inventent de toutes pièces pour éventuellement ANÉANTIR Israël.

Cette affirmation peut sembler radicale, mais je vous conseille de lire l’article suivant :

Palestinians – « Peoplehood » Based on a Big Lie [Myths and Facts]

Voici quelques passages sélectionnés :

« There is no age-old Palestinian people. Most so-called Palestinians are relative newcomers to the Land of Israel.

Like a mantra, Arabs repeatedly claim that the Palestinians are a native people. The concept of a ‘Stateless Palestinian people’ is not based on fact. It is a fabrication.

Palestinian Arabs cast themselves as a native people in « Palestine » – like the Aborigines in Australia or Native Americans in America. They portray the Jews as European imperialists and colonizers. This is simply untrue.

Aerial photographs taken by German aviators during World War I show an underdeveloped country composed mainly of primitive hamlets. Ashdod, for instance, was a cluster of mud dwellings, Haifa a fishing village. In 1934 alone, 30 000 Syrian Arabs from the Hauran moved across the northern frontier into Mandate Palestine, attracted by work in and around the newly built British port and the construction of other infrastructure projects. They even dubbed Haifa Um el-Amal (« the city of work »).

The fallacy of Arab claims that most Palestinians were indigenous to Palestine – not newcomers – is also bolstered by a 1909 vintage photograph of Nablus, today an Arab city on the West Bank with over 121 000 residents. Based on the number of buildings in the photo taken from the base of Mount Gerizim, the population in 1909 – Muslim Arabs and Jewish Samaritans – could not have been greater than 2 000 residents.

Family names of many Palestinians attest to their non-Palestinian origins. Just as Jews bear names like Berliner, Warsaw and Toledano, modern phone books in the Territories are filled with families named Elmisri (Egyptian), Chalabi (Syrian), Mugrabi (North Africa). Even George Habash – the arch-terrorist and head of Black September – bears a name with origins in Abyssinia or Ethiopia, Habash in both Arabic and Hebrew.

Palestinian nationality is an entity defined by its opposition to Zionism, and not its national aspirations. This point is admirably illustrated in the following historic incident :

« In 1926, Lord Plumer was appointed as the second High Commissioner of Palestine. The Arabs within the Mandate were infuriated when Plumer stood up for the Zionists’ national anthem Hatikva during ceremonies held in his honor when Plumer first visited Tel Aviv. When a delegation of Palestinian Arabs protested Plumer’s ‘Zionist bias’, the High Commissioner asked the Arabs if he remained seated when their national anthem was played, ‘wouldn’t you regard my behavior as most unmannerly ?’ Met by silence, Plumer asked : ‘By the way, have you got a national anthem ?’ When the delegation replied with chagrin that they did not, he snapped back, ‘I think you had better get one as soon as possible’. » But it took the Palestinians more than 60 years to heed Plumer’s advice, adopting Anthem of the Intifada two decades after Israel took over the West Bank and Gaza in 1967 – at the beginning of the 1987 Intifada. »

 

Six décennies après la déclaration d’indépendance d’Israël, nous pourrions nous attendre à ce que les Arabes arrêtent de jouer les victimes qui se font dérober leurs terres, mais non, le mythe perdure. On nous rappelle sans cesse dans les médias que les « colons » israéliens « occupent » la Judée-Samarie, qu’ils volent la propriété des « Palestiniens » et qu’ils y construisent incessamment des nouvelles « colonies ».

En fait, de 1950 à 1967, plus de 250 colonies arabes ont été fondés en Judée-Samarie et de 1967 à 2002, 261 autres colonies furent fondées par les Arabes (incluant Jérusalem et Gaza). Durand cette seconde période, seulement 144 « colonies » juives ont été fondées (incluant Jérusalem et Gaza).

À ce jour, les Arabes continuent toujours à faire immigrer des milliers de colons en Israël. En 1998, Yasser Arafat déclare « Dans 5 ans, nous aurons 6 millions d’Arabes vivant en « Cisjordanie » et à Jérusalem. Nous pouvons importer des Arabes. » Le gouvernement israélien avoue avoir permis à 240 000 (mais le nombre réel est probablement beaucoup plus élevé) « travailleurs » arabes d’entrer dans les territoires depuis 1993, ces « travailleurs » sont restés dans les territoires et sont devenus des colons.

Gaza ne comptait pas plus de 80 000 habitants « indigènes » en 1951. Comment est-il possible qu’en seulement 54 ans la population ait augmenté de 80 000 à plus de 1 300 000 habitants ? Ces Arabes de Gaza sont-ils capables de procréer d’une manière surnaturelle ? L’immigration massive est la SEULE explication plausible pour une augmentation démographique si forte. L’occupation arabe entre 1948 et 1967 était une occasion avantageuse pour les chefs arabes. Ils favorisèrent l’immigration massive de prétendus « Palestiniens » en Judée-Samarie/Gaza. Les immigrés venaient de chaque pays arabe, principalement l’Égypte, la Syrie, le Liban, l’Irak et la Jordanie.

Il est impossible de connaître le nombre de colons arabes ayant immigrés en Judée-Samarie/Gaza depuis 1952, mais une chose reste certaine : la majorité ÉCRASANTE des « Palestiniens » n’ont aucun héritage en « Palestine » avant la guerre d’indépendance d’Israël (et le reste ont, pour la grande majorité d’entre eux, aucune racine dans la région avant 1917, et la faible minorité restante n’en a aucune avant le 19e siècle).

La « Palestine » n’est qu’une région géographique ; elle n’est ni un peuple, ni une nation, on ne peut donc en faire un État.

Mis en ligne par Gally – JSSNews

> Sources

The True Identity of the So-called Palestinians [Im Nin’alu]
Occupation and Settlement : The Myth and Reality [Front Page Magazine]
Sionisme et vérité : Plaidoyer pour l’État juif [Objectif Information]
Politically Motivated Mythology of « Palestine » [Ertz Yisroel]
Ancient Nabatean Empire

73 Réponses à Le mythe « palestinien »

  1. chantal Répondre

    27 mai 2011 a 22:10

    Ce mythe est une vraie teigne.
    A faire lire a Obama, as soon as possible!
    A faire lire aux gauchos bobos.
    A faire lire aux Juifs de la diaspora.
    A faire lire – surtout!!!!- aux Israeliens.

  2. Henri Répondre

    27 mai 2011 a 22:14

    Excellente contribution à diffuser largement; non seulement à ceux qui soutiennent Israël, mais surtout aux sympathisants de l’AFPS, du Front de Gauche, du PS (Mme Aubry en tête)
    A vos claviers!!!

    • La Mécréante ! Répondre

      28 mai 2011 a 16:36

      « mais surtout aux sympathisants de l’AFPS, du Front de Gauche, du PS (Mme Aubry en tête) A vos claviers!!! »

      Henri,

      Sois certain que tous ceux que tu cites sont parfaitement au courant de ce fait Historique. Il n’y a que les ignares et incultes qui n’en savent rien de même que ceux qui ont biberonné dans leur madrasa.

      Aujourd’hui, il s’agit de ne pas céder « politiquement ». c’est tout.

      Israël a eu grand tort de « céder » Gaza et il s’avère aujourd’hui qu’il a eu grand tort de lâcher le Sinaï.

      Il se pourrait que tout soit à recommencer…

      • jacqueline Répondre

        28 mai 2011 a 16:42

        Bonjour La Mécré je suis contente de vous revoir !!
        il ne faut surtout que Netanyahu cède une partie de la Judée-Samarie ,
        se serait le début de la fin pour nous !! Gaza et le Sinaï , d’avoir donner ces deux morceaux de notre pays c’était de la pure connerie !! un vrai gâchis !

        • Serge Belley Répondre

          28 mai 2011 a 18:16

          Et tout ça pourquoi?
          Faire plaisir a l’occident ! Acheter la paix, ça Israël ne l’aura jamais car il y aura d’autres revendications plus salées encore.
          Ça n’a pas de maudits bon sens…a croire qu’on veut faire déclarer une guerre généralisée au moyen-orient et peut-être bien ailleurs.
          LE MONDE EST FOU-BRAQUE

  3. Yehoudi Répondre

    27 mai 2011 a 22:41

    grande nation que celle des Nabatiyine

    les champions incontestés de l’ époque pour les systèmes de retenue d’ eaux,de barrages,de canalisation et d’ irrigation

    pas un wadi qui n’ avait au début du plat de son cours a la fin de la pente un barrage qui récupérait l’ eau précieuse des violents orages du Néguev et du Sinai

    ils disposaient d’ un gigantesque plan d’ eau qui était le collecteur principal des dizaines de petits et moyens émissaires

    un barrage de 30 mètres de haut retenait cette masse impressionnante d’ eau

    jusqu’ au jour ou une secousse tellurique vint casser la belle affaire

    les Nabatéens reparèrent leur barrage…mais entre les deux collines le sol avait beaucoup travaillé
    ils réussirent néanmoins a le réparer et il tiendra quelque temps

    la deuxième cassure eut lieu a l’ endroit ou le barrage prenait appui sur l’ un des socles collinaires

    cette deuxième catastrophe signera la fin de la civilisation Nabatéenne
    leurs descendants sont a trouver du coté du Yémen
    là ou une population industrieuse de paysans trés doués continuent a faire verdir la région autour de Sanaa
    un héritage culturel lointain ??

    • marock Répondre

      27 mai 2011 a 23:25

      Tu connais la vallée du Draa, autrefois peuplée d’ une importante population juive.
      Avec ses petits barrages en terre, qu’ on reconstruit chaque jour pour irriguer un autre lopin.
      Et ses cultures à étage, palmiers plus haut pour protéger de l’ évaporation, arbres fruitiers en dessous, et à ras de sol les légumes.
      Il y a pas de secret, juste une antique culture venue de …

      Quand je vois, entends aux infos, les paysans français.
      « Catastrophe, un mois qu’ il a pas pluié, mon maïs va dépérir !!! »
      Pour préciser, le maïs a un besoin en eau des plus élevé .
      « Mais votre maïs, c’ est pour faire quoi ? »
      « Pour nourrir mon bétail. »
      Moi j’ étais gamin, à la campagne, jamais vu de maïs.
      Les vaches, elles bouffaient de l’ herbe, de la luzerne, on les conduisait aux pâturages, aprés la traîte (des blanches et des noires, on était pas encore raciste)
      Ça donnait un bon lait, tout chaud et bien crémeux, sorti du pi, sans chercher à quadraturer un cercle.

      J’ ai l’ impression, maintenant, on prend une vache, on lui enfourne du maïs, ogémisé de préférence, il en sort un truc en carton rempli de UHT écrémé, stérilisé, débactérisé, sans aucune saveur, du jus de maïs.

      • Yéhoudi Répondre

        28 mai 2011 a 09:36

        je connais iontimement cette vallée de 200 kms de long mise en valeur par de trés lointains ancetres…

        on attribue aux Juifs antiens, deux siècles avant l’ ère chrétienne la réalisation des foggara (cherche dans Google)
        a Touggourt la plus longue est bien connue sous le nom de Foggarate el Yhoude

        consulter le spécialiste incontestable des Juifs sahariens

        Jacob Oliel (les Juifs du Sahara)

        cette antique culture dite « étagée » était connue des Judéens et les chercheurs pensent a une origine Perse quasi certaine

        içi il n’ a pas plus depuis 3 mois…le préfet a interdit les arrosages de pelouses et le lavage des bagnoles…peut etre un impots sécheresse pour bientot?? histoire de payer le Milliard d’euros qu’on va filer a la Tunisie, c’est la Loi de Lavoisier
        « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »
        m’ en fous! j’ ai plus de jardin et ma bagnole a toujours été crade
        mais y a toujours un thermos d’ eau pour les mômes quand ils ont soif

        • Yéhoudi Répondre

          28 mai 2011 a 09:40

          quel con !!

          « on attribue aux Juifs antiens »

          plutot que l’ antienne, on peut surtout leur attribuer les Psaumes :lol:

  4. chantal Répondre

    27 mai 2011 a 22:49

    Les Juifs aussi utilisaient des systemes d’irrigation sur les massifs d’Israel, et ont pratique l’agriculture en terrasse avec beaucoup de succes.

  5. Fredo les dents blanches Répondre

    27 mai 2011 a 23:34

    EXCELLENTISSIME !

  6. David Masada Répondre

    28 mai 2011 a 02:47

    Les Palos ont raison. Il y avait vraiment une race de Blatte connue comme « Blatta orientalis » La blatte est aussi appelée cafard ou cancrelat pour nos amis Palos. Et cette Blatta est bien presente sur nos terres depuis des millions d’années.

  7. salome Répondre

    28 mai 2011 a 07:25

    les palestiniens et ceux qui soutiennent leur légitimité existentielle sont les plus grands mythomanes de l’histoire contemporaine….
    les arabes ont un besoin viscérale de guerroyer et de haïr ce qui ne leur ressemble pas , ils ont donc créer un bon prétexte pour justifier leur leur combat ..dans cette région..

  8. Trumpeldor Répondre

    28 mai 2011 a 08:19

    @Gally,

    Excellentissime article qui constitue un bon resume en Francais de « from time imme;orial »de Joan Peters,qui ne sera JAMAIS edite en Francais,on comprend pourquoi
    Peux tu juste changer a la 4 eligne « Toutefois, ils n’ont jamais vécus ‘,enleve le S merci

    • Gally Répondre

      28 mai 2011 a 15:28

      Je l’avais ratée celle là, merci Trump :)

  9. Winston Répondre

    28 mai 2011 a 11:21

    On peut imaginer qu’après avoir compris qu’ils auraient beaucoup de mal à bouter les juifs hors du moyen-orient par le biais des armes (traumatisme de la guerre des six jours), les arabes ont changé leur stratégie.
    Il faut dire qu’ils bénéficiaient de l’expertise inégalée des soviétiques dans le domaine de la propagande…Ces mêmes experts qui ont noyauté toute l’europe occidentale et dont on voit encore l’empreinte sur nos sociétés.

    • Serge Belley Répondre

      28 mai 2011 a 15:56

      Winston
      Il faut dire qu’ils bénéficiaient de l’expertise inégalée des soviétiques dans le domaine de la propagande…Ces mêmes experts qui ont noyauté toute L’ Europe occidentale et dont on voit encore l’empreinte sur nos sociétés.
      Commentaire
      Ceci est particulièrement VRAI. Les russes ne changeront jamais leurs comportements révolutionnaires, la défaite de la guerre froide pèse encore de tout son poids et des forces révisionniste de l’ancien système soviétique sont encore aux affaires. Medvedev n’est qu’une marionnette qui joue le rôle ordonné par les vrais soviets. Ils continueront tant et aussi longtemps qu’ils n’auront pas eu leur revanche sur l’occident et particulièrement les USA pour qui ils vouent une haine viscérale. MOI JE N’AI PAS OUBLIÉ CETTE ÈRE. Car voilà le DANGER que court les démocraties, les vraies avec des valeurs fondamentales de LIBERTÉ n’en déplaise aux russes car ils ne sont toujours pas libres. Quand je constate toute cette hypocrisie diplomatique qui veut nous faire croire que les soviets ( au fonds de leur âme) pourvu qu’ils en aient une sont tous gentils beaux et fins et qu’ils veulent le bien de l’humanité que par la vente phénoménale d’armes de tous genres et montage de centrales nucléaire a tous pays qu’ils peuvent manipuler afin de NUIRE AUX OCCIDENTAUX. C’est ça la RÉALITÉ de leur politique globale et se sera encore pour longtemps comme ça Je vais me faire taxer d’anti russe, je m’en fou je connais la nature humaine et la leur est du type malfaisant. A ceux a qui ça ne convient pas alors allez chier.
      Je persiste et signe.

      • Serge Belley Répondre

        28 mai 2011 a 16:04

        En ce concerne la PALESTINE SUPPOSÉE qui sera créée par le machin noyauté par des pays de cul dépendants de la charité occidentale et bien laissez-moi vous dire que la lune de miel s’il y a, ne durera pas longtemps.
        Ce sera OBJECTIF ISRAEL avec des conséquences funestres
        ATTENTION PEUPLE EN DANGER CAUTIONNÉ PAR L’ONU. C’est a dire une grande partie des pays de la planète.moins tout au plus un nombre de pays que l’on peut compter sur les doigts d’une seule main.
        TRISTE RÉALITÉ, ERREUR MAGISTRALE.

      • Bereshitim Répondre

        28 mai 2011 a 16:08

        Les russcoffes ont laissé tomber les reves de gloire et de grandeur de l’epoque communiste pour les labels de la mafia , du proxenitisme, des revendeurs de drogues et autres importateurs de betails humains , ces gens n’ont malheureusement aucune conscience il suffit de voir leur bonne femme s’adonnant a une forme de prostitution en epousant celui qui aura un portefeuille bien garni qu’importe ses origines mêmes si le juif aura encore et toujours une mauvaise image dans le coeur des moscovites. Il faut croire que même chez des gens aussi vides que les russcoffes , certains elements arrivent quand même a eveiller leur haine .

  10. jacqueline Répondre

    28 mai 2011 a 11:31

    Les Arabes « palestiniens » ne sont donc pas des habitants millénaires de la « Palestine »
    ça n ‘est pas un scoop car ça tous les juifs le savaient !!
    Merci pour cet excellent article historique très intéressant ..

  11. jacqueline Répondre

    28 mai 2011 a 11:49

    le terminal de Rafah ouvert !
    L’Egypte a rouvert aujourd’hui à titre permanent le terminal routier de Rafah à sa frontière avec la bande de Gaza. Une première ouverture temporaire avait eu lieu le 15 mai dernier.

    Les autorités égyptiennes ont rouvert le passage, et un autobus transportant une quinzaine de passagers de la bande de Gaza l’a franchi pour se rendre en Egypte.
    Deux ambulances transportant des malades ont également traversé le point de passage pour se rendre en Egypte.

    Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil al-Arabi, avait annoncé fin avril cette réouverture à titre permanent en soulignant que cette mesure devait contribuer à alléger le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza.

    • Serge Belley Répondre

      28 mai 2011 a 16:20

      Jacqueline

      OUI ils ont ouvert les écluses
      A surveiller l’écoulement d’armes en tous genres qui va y entrer, ça va prendre tout un barrage pour enrayer ce flot d’armes.
      Ça aussi c’est une aberration magistrale qui ne peut venir que d’arabes haineux d’Égypte et on sais de qui cela vient.
      J’ai la nette impression qu’on est en train de mettre en place tous les pions qu’il faut pour l’encerclement et la monté en puissance des faux culs d’arabes pour la grande kermesse de annihilation de tout un peuple avec la complicité de la gauche occidentale et africaine dépendante de l’aumône européenne et américaine. QU’IL EST BEAU LE MONDE, le monde tordu et pressé de se débarrasser d’un problème qu’ils ne contrôle plus, d’ailleurs ils ne l’on jamais compris encore moins contrôlé.

  12. mazarine Répondre

    28 mai 2011 a 14:54

    Ce qu’il est important de faire, c’est de respecter les frontières officielles dans un premier temps.

    • Gally Répondre

      28 mai 2011 a 15:02

      Quelles frontières ? Il n’y a que les lignes de cessez le feu…

    • Bereshitim Répondre

      28 mai 2011 a 15:48

      « Frontieres officielles » sous-entendrait pays officiellement reconnu par tous et nous n’en serions pas a parler de la futur farce des colonialistes que l’on nomme palestiniens, qui consisterait a reconnaitre un etat palestinien . Etrange tout de même c’est la premiere foi dans toute l’histoire que l’on s’accorde a parler de l’appartenance de territoires , de villes , de frontieres a un pays qui n’existent même pas sur le papier mais qui se permet deja de vouloir tout bonnement empieter et VOLER des terres a un pays qui lui existe OFFICIELLEMENT .

      • jacqueline Répondre

        28 mai 2011 a 16:13

        le pire c’est qu’Obama et sarko insistent pour leur donne un pays .. comment
        avec nos 21 000 petits m2 !!
        j’ ai une idée , le pays d’Obama est assez grand pour prendre comme réfugiés politique tous les palos sans exception !! dans le désert Californien
        près du Mexique par exemple :)

  13. mazarine Répondre

    28 mai 2011 a 14:58

    Non.
    C’est de la paranoïa ça.

    Il faudrait envoyer des psy dans les deux camps alors… parce qu’entre mythomanie et parano, il y a des sous à faire…

    • Gally Répondre

      28 mai 2011 a 15:05

      Ca fait mal, n’est ce pas, de lire la vérité dans toute sa crudité ? Au point de se ridiculiser en parlant de mythomanie lorsqu’on te donne des sources d’auteurs tel que Mark Twain, disponible dans toutes les bonnes bibliothèques ?

      Je m’attendais bien à voir des crétins passer, mais j’espérais une tentative d’argumentation un peu moins ras de plancher :roll:

      • Serge Belley Répondre

        28 mai 2011 a 16:09

        GALLY

        LA VÉRITÉ CHOQUE
        et laisse-moi te dire que cette mise au point ne sera jamais traduite en arabe car ils vont tous se suicider ou bien y aura jamais assez de psys pour les faire revenir a la raison.

    • chantal Répondre

      28 mai 2011 a 15:12

      Paranoia????
      Je pense que dans ton cas ca serait plutot de la mauvaise, de la tres tres mauvaise foi.

  14. Serge Belley Répondre

    28 mai 2011 a 16:38

    marco nous avait passé ce commentaire le
    20/09/2010 at 13:27

    C’est toujours d’actualité
    Cela fait longtemps qu’en Israël, on a plus d’ illusion sur la Russie , et ni d’ailleurs les USA,
    en ce qui concerne leur esprit ,ils pensent ainsi :
    “Si c est pas nous, cela sera les Chinois , ou les nord coréen, ” de toute manière un autre hypocrite le fera , alors tant qu’a faire !
    juste pour mémoire , lors de la guerre 2006, nous avons récupérer certes du matériel Russe, mais aussi chinois, Français et même Anglais ,
    j ai envie de dire ” tous pourris” même et surtout les donneurs de leçons …
    Les Syriens achètent ces armes non seulement pour le hezbolah, mais aussi pour l’Iran, comme tente de le faire ces derniers la Turquie, qui a lancer des centaines de millions de dollars de commande d’armement ,(aux USA) parfaitement inutile selon les experts du pentagone,
    un rapport dans ce sens, rendu public , le mois dernier parle de transfert d’armes de la Turquie vers le hezbolah , mais aussi vers l’Iran,
    Un centre d’ opérations stratégiques Israélien, parle même du transfert de drone vers l ‘Iran par la Turquie ,en fait le plus choquant c’est que cette transaction a déjà été faite, comme ce fut le cas avec les Kornet, et que les russes, fidèles a leurs habitudes , le déclare après …
    poutine, ne contrôle pas tout, et surement pas ces généraux, qui alimentent les marchés de l’armement du monde entier …c’est le prix que Poutine paye pour son maintien au pouvoir ….
    l’histoire des merkavah troués comme du gruyère , nous a permis au prix de dizaines de vies, évoluer vers de nouvelles techniques de défense ( le systéme Raphael) qui équipe désormais même nos frégates ….
    l’histoire de notre nous a appris , a ce qui en douterai encore, que la confiance ne doit pas faire partie de notre vocabulaire avec Essav, et Ismael ….

  15. Gérard Pierre Répondre

    28 mai 2011 a 17:30

    Gally.

    Je me suis permis de scanner votre article afin de le conserver dans mes fichiers pour en ressortir opportunément quelques arguments historiques intéressants.

    A mon tour de vous en livrer un autre qui me paraît compléter celui que vous avez mis en ligne. Il fournit notamment une explication sur l’origine du mot Palestine :

    « Mythes du Moyen-Orient de Joseph Farah »

    Et bien, en tant que journaliste Arabe Américain qui s’est forgé une connaissance approfondie de la situation au Moyen-Orient, à force de commenter jets de pierres et tirs de mortiers, je peux aujourd’hui vous assurer que la justification de la violence et des émeutes ne trouve pas son origine dans la simple revendication palestinienne à une patrie, ni dans la volonté des Musulmans de contrôler des sites qu’ils considèrent sacrés.

    Surpris ? … Alors comment expliquer qu’avant la guerre des Six-Jours en 1967, il n’y eu aucun mouvement sérieux de revendication d’indépendance palestinienne ?

    » Avant 1967 ?  » me direz-vous,  » les Israéliens n’occupaient pas la Cisjordanie et la vieille ville de Jérusalem  »

    C’est vrai. Mais durant la guerre des Six-Jours, ce n’est pas des mains des Palestiniens, ni de Yasser Arafat qu’Israël conquît la Judée, la Samarie et Jérusalem Est. Ces territoires étaient de fait occupés par le Roi Hussein de Jordanie depuis 1948. A-t-on une seule fois demandé au souverain Hachémite de restituer ces territoires aux Palestiniens ? Est-ce qu’une seule résolution de l’ONU à vue le jour à ce sujet ? Non et non. Ne vous demandez-vous pas alors pourquoi tous ces Palestiniens ont soudainement découvert leur identité nationale après qu’Israël ait gagné cette guerre ?

    La vérité est que la Palestine est un Mythe !

    Le nom Palestine est utilisé pour la première fois en l’an 135 de l’ère actuelle par l’empereur Romain Hadrien, qui, non content d’avoir éradiqué la présence juive en Judée (une présence qui durait depuis plus de 1000 ans !), non content d’avoir détruit leur Temple à Jérusalem, non content d’avoir interdit l’accès du pays aux derniers Juifs, se persuada qu’il fallait annihiler toute trace de civilisation juive dans le pays en le débaptisant au profit d’un nom dérivé des Philistins. Les Philistins étant ce peuple auquel appartenait Goliath et que les Hébreux parvinrent à vaincre des siècles plus tôt. Ce baptême était pour les Romains une façon d’ajouter l’insulte à la blessure. Ils essayèrent également de changer le nom de Jérusalem en  » Alea Capitolina « , mais cela ne rencontra pas le même succès.

    La Palestine en tant qu’entité autonome n’a jamais existé au cours de l’Histoire. Jamais ! Le pays fut dominé successivement par les Romains, par les croisés Chrétiens, par les Musulmans (qui n’ont d’ailleurs jamais fait de Jérusalem une capitale pendant qu’ils occupaient le pays), par les Ottomans et, brièvement, par les Britanniques au lendemain de la première Guerre Mondiale. Dès 1917, avec la déclaration Balfour, les Britanniques s’étaient montrés favorables à céder au moins une partie du territoire au peuple Juif afin qu’ils y établissent un Etat souverain.

    Il n’existe pas de langue proprement Palestinienne. Ni même de culture spécifiquement Palestinienne. Il n’y a jamais eu de Palestine dirigée par des Palestiniens. Ces derniers sont des Arabes, et sont indissociables des Jordaniens (la Jordanie étant elle aussi une invention récente, créée de toutes pièces en 1922 par les Britanniques). Mettez-vous bien en tête que le monde Arabe contrôle 99.9% des terres du Moyen-Orient. Israël ne représente que O,1% de la superficie régionale !

    Mais cela est déjà trop pour les Arabes. Ils veulent tout. Et c’est précisément là que se situe le nœud du conflit qui les oppose à Israël. Avidité. Fierté. Jalousie. Convoitise. Toutes les concessions que pourrait faire Israël n’y suffiront pas.
    Qu’en est-il des lieux saints de l’Islam ?

    Il n’y en a tout simplement aucun à Jérusalem. _ Cela vous choque ? Vous pouvez l’être. Je suis persuadé que vous n’entendrez jamais cette vérité brutale de la part d’aucun média international. C’est politiquement incorrect.

    Je sais que vous me direz :  » la Mosquée Al Aa et le Dôme du Rock à Jérusalem représentent le troisième lieu saint de l’Islam.  »

    Et bien, sachez que c’est faux ! En réalité, le Coran ne fait aucune mention de Jérusalem. La Mecque est citée des centaines de fois. Médine est mentionnée un nombre incalculable de fois. Mais Jérusalem, jamais (inversement, Jérusalem est citée 669 fois dans la Torah !). Il n’existe aucune preuve historique que le prophète Mohammed se soit rendu à Jérusalem.

    Alors comment Jérusalem est-il devenu le troisième lieu saint de l’Islam ? Les Musulmans, aujourd’hui, se réfèrent à un vague passage du Coran, la 17ème Sourate, intitulée  » le Voyage Nocturne « . Il y ait fait état d’un rêve de Mohammed qui fût transporté de nuit  » du temple sacré au temple le plus éloigné dont nous avons béni l’enceinte` « . Au septième siècle, des Musulmans ont identifié les deux temples mentionnés dans ce verset comme étant la Mecque et Jérusalem. Voilà à quoi tient la connexion si étroite entre l’Islam et Jérusalem – connexion faite de rêve, d’imagination, d’interprétations et de mythe. Parallèlement, le peuple Juif voit son enracinement à Jérusalem remonter jusqu’à l’époque du patriarche Abraham.

    La dernière vague de violence qui sévit en Israël a eu comme origine, dit-on, la visite du chef du Parti Likoud Ariel Sharon sur le Mont du Temple, là où se trouvent les fondations du Temple construit par Salomon. C’est le site le plus saint du judaïsme. Sharon et son entourage y furent accueillis à coups de jets de pierres et d’insultes. Je sais à quoi cela ressemble. J’y étais. Pouvez-vous imaginer ce que ressentent les Juifs lorsqu’ils sont menacés, lapidés et tenus éloignés du lieu le plus saint du judaïsme ?

    Alors, me direz-vous, quelle est la solution pour apporter la paix dans ce Moyen-Orient ? Franchement, je ne pense pas qu’un homme aujourd’hui puisse se prévaloir de détenir une solution durable. Mais s’il y en a une, elle se doit de commencer par rétablir la Vérité. La poursuite des mensonges n’apportera que plus de chaos. Continuer à mépriser un droit légitime vieux de 5,000 ans pour les Juifs, de surcroît renforcé par des preuves historiques et archéologiques éclatantes, en les opposant à de fausses revendications, ne pourra que donner une mauvaise réputation à cette diplomatie de menteurs. »

    • Gally Répondre

      28 mai 2011 a 19:22

      Je l’avais déjà croisé, merci de nous l’avoir fait partagé :)

    • Serge Belley Répondre

      28 mai 2011 a 21:47

      Gérard Pierre

      CA C’EST DE L’HISTOIRE, NON TRONQUÉE NI TRAFIQUÉE.

      AVEC INTERNET ON SAIT TOUT ET CA C.EST DANGEREUX POUR LES MENTEURS ET LEURS SUPPORTEURS MENTEURS ÉGALEMENT
      LE GÈNE DU MENSONGE A FAIT DU CHEMIN N’EST-CE PAS A COMMENCER PAR LA RUSSIE CHAMPION DANS LE DOMAINE DU MENSONGE.

  16. Ben Répondre

    28 mai 2011 a 18:50

    De toute façon quel que soient les preuves historiques apportées dans ce document(que je connaissais) toute cette région est divisée en frontières artificielles; lors de la création d’Israel la communauté internationale à encore réussi à administrer son dernier crachat indirect de mépris à l’égard du peuple juif en lui accordant en 1948 une ridicule réserve de terres qui ressemblait à tout sauf à un pays; peut-être aurait t’il fallu massacrer encore trois fois plus de juifs pour obtenir 10km2 de plus.. Etant donné l’absence de nations dans cette région Israel aurait au moins dû englober grosso-modo la Jordanie et une partie de la Syrie, voir même le Liban et le Sinaî, en somme un territoire aux proportions normales extrait d’une région pourtant au trois quart vide. Pourquoi tant de territoires aux arabes et quelques ridicules cailloux aux juifs? A mon avis il leur fallait aux européens de créer des états de toute pièces de manière à continuer à avoir la main mise sur les richesses naturelles. Je sais que j’y vais fort, mais voyez la Libye, 6 millions d’habitants pour un territoire 3 fois comme la France avec à sa tête un charognard et un bandit de la pire espèce. Si à l’époque les juifs avaient une armée plus puissante ils auraient pu établir l’équité par la force. Par sa taille actuelle le territoire Israelien semble être une promotion accordé par un assureur « bien intentionné ».

    • jacqueline Répondre

      28 mai 2011 a 19:03

      le pompon c ‘est israël a rendu le Sinaï et la bande de gaza !! Où a t ‘on vu un pays qui rend un territoire conquit ? y a qu’ israël pour faire ça !! faut-il être bête …
      et Obama nous met la pression pour que l’on donne des terre de la
      Judée-Samarie !!! Il rêve tout d’bout !!

      • Gérard Pierre Répondre

        28 mai 2011 a 23:15

        Jacqueline.

        En rendant le Sinaï et la bande de Gaza, Israël s’est au moins constitué un argument en béton pour les négociations à venir : la preuve en grandeur réelle que ÇA NE RÉSOUT AUCUN PROBLÈME !

        Faites confiance à un Avidgor Lieberman pour savoir en tirer tout le parti utile. Nous sommes dans une période de redistribution totale des cartes géopolitiques. D’ici septembre prochain, de l’eau, …… beaucoup d’eau, …… aura encore passé sous le pont de l’Histoire. Ne désespérez pas ! …… Les « puissants » d’aujourd’hui ne seront peut-être pas ceux de demain ! …… J’ai parfois l’impression que tout s’accélère. Vous avez vu ce qui se passe au Koweït, sans que la presse occidentale ne s’en émeuve le moins du monde !

        Ahhhhhhhhhhhhhhh ! …… si ça avait été Israël qui avait fait ça ! …… que n’eussions-nous entendu ?

    • Serge Belley Répondre

      28 mai 2011 a 22:03

      Ben

      J’ajouterai que pour assoir sa légitimité, sa sécurité autrement dit tout ce qui rends un pays fort et indépendant, que ce n’est pas sur du papier que ça se fait mais par la force. On n’a qu’a voir comment les russes s’y prennent, avez vous remarquez que pas grands pays s’y frottent.car ils savent a qui ils ont affaire. Eux ne s’embarrasseront pas d’un bout de papier. Ils n’ont qu’a faire la démonstration de leur force et le tour est joué. Pour exemple les Iles Kouriles qui appartiennent au Japon et spoliées comme butin de guerre. sans aucune raison que celle des vainqueurs d’une guerre que les américains ont livrée au Japonais. L’histoire est parsemée de bêtises du genre. Il est chanceux que je ne sois pas a la tête d’Israël, ça chaufferais pour la peine et je me ferais respecter. Se faire respecter ça veut dire ne pas s’écraser en chien battu même
      si le prix a payer est de mordre encore plus fort. La seule chose de positif que je peux dire sur les russes c’est qu’ils ne se sont pas écrasés a Stalingrad, c’est ça le RESPECT.

  17. Yehoudi Répondre

    28 mai 2011 a 18:52

     » Ils essayèrent également de changer le nom de Jérusalem en ” Alea Capitolina “,

    Aélia Capitolina c’est mieux
    mais…ça fait partie des aléas que rencontrent les défenseurs d’ Israel :lol:

    et de ceux qui font leur Aliya

    • Gérard Pierre Répondre

      28 mai 2011 a 21:27

      Fichier rectifié.

      Merci Yehoudi.

  18. mike Répondre

    28 mai 2011 a 23:02

    Septembre noir en cette année 2011, comme c’etait le cas pour les USA et le monde en 2001.
    Fin d’année juive 5771, qui va se terminer moins bien qu’elle ait commencée, en espérant, que Octobre, en 5772, soit meilleure pour Israël, dans tous les domaines, santé, paix, economie, reconnaissance mondiale, moins de pauvreté, travail pour tous….et pour eux qui font leur alyah que je conseille à tous, de revenir sur la terre de nos ancètrres, et même si c’est dur de vivre en Israël, de revenir en France pour une courte durée pour mieux rebondir…..

  19. Ben Répondre

    29 mai 2011 a 00:26

    Serge Belley@ Moi j’ai toujours été partisan de la manière forte, ça paye… mais sans pour autant me fermer à la négociation. La configuration actuelle à bien changée. Les arabes soit ils négocient, soit ils n’auront rien et pourront alors aller s’installer dans d’autres pays arabes, il y en a 22; si ils trouvent le moyen de s’installer par millions en Europe ils trouveront bien le moyen de s’installer dans d’autres pays arabes. Pour les sacrifices consentis ils devront payer le prix fort et se soumettre à tous les critères de sécurité, ils n’ont pas le choix; à la moindre roquette venant d’un hypothétique état palestinien ils peuvent sûr que leur territoire sera à nouveau occupé.

  20. mefaresh01 Répondre

    29 mai 2011 a 01:41

    Désolé, mais le vieux du 9-3 va encore radoter!!!!!!!!

    Le rappel magistral à l’Histoire que constitue cet excellent article ne peut que me renforcer dans mes stupides et simplistes théories de sioniste « de salon »………

    En 1947, l ‘O.N.U. a « généreusement » donné des lambeaux de LEUR PROPRE TERRE aux sales sionistes….Merci, l’ O.N.U.!!! Dans le même l’ O.N.U. donnait également des « lambeaux » des terre aux « arabes »……En oubliant que les mêmes arabes avaient DEJA 4 pays limitrophes IMMENSES et dont une immense majorité d’entre eux étaient originaires………

    Ce marché de dupes, qui roulait allègrement le Juifs dans la farine, fut accepté par les représentants des Juifs de « Terre sainte » et fut rejeté par les roitelets arabes qui déclenchèrent la guerre le même jour ….Pour leur plus grand malheur !!!!!!

    Eh, bien! En 63 ans rien n’a changé!!! Les arabes obtus, menteurs, peu entreprenants, ont fait de la haine d’Israël leur horizon quotidien…..Plus aisé
    de brailler que de nettoyer ses ordures devant ses masures ……… En plus d’un demi-siècle, ils ont réussi à imposer un tissu de mensonges aux soi-disant lettrés et dirigeants de la planète……

    En fait, Israël, ne les dérange nullement. Qu’ Israël ait 10000 km2, 18000 km2,
    ou 22000 et même 25000 , n’empêche AUCUN dirigeant arabe de dormir !!!!!
    NON, ce qui les met hors d’eux, c’est qu’ Israël est la réalisation de tout ce qu’ils ont été incapables de produire :
    Un »melting pot » où on ne s’entretue pas pour la couleur de son kéfiyeh……
    Un endroit où l’on ne brûle ni les églises, ni les syna, ni les mosquées…..
    Un lambeau de Terre dont les agriculteurs sont copiés partout…..
    Un pays 3 fois millénaire et tourné vers le futur…..
    Un pays qui réunit « Yad Vashem » et un amour infini de la vie…..
    Un pays où la langue de la Tora est la langue de la rue….
    Un pays sans ressources naturelles qui exporte dans le monde entier…..

    Incapables de réaliser quoi que ce soit, ils utilisent probablement cette haine comme un anti-douleur…….Mais ils devraient savoir que tous les médicaments
    provoquent des effets secondaires et une accoutumance…….

  21. Mouton Répondre

    29 mai 2011 a 10:47

    L’histoire c’est bien, mais ca reste le domaine de la manipulation la plus facile a mettre en oeuvre. Par contre il est bien plus difficiel de faire taire la génétique, qui est une science moderne et fiable. Or les Palestiniens sont des sémites, autrement dit une bonne partie des palestiniens sont des juifs converti à l’islam.

    cf: A. Arnaiz-villena, N. Elaiwa, C. Silvera, A.Rostom, J.Moscoso, E. Gomez, L.Allende, P.Varela, J.Martinez “The Origin of Palestinians and their Genetic Relatedness with other Mediterranean Popuplations”, Human Immunology 62, 899-900 (2001)

  22. popi soudure Répondre

    7 septembre 2011 a 17:09

    @ mouton ………………… Les palos seraient des cryptos juifs ? ARRETE DE FUMER CA TE MONTE A LA TETE ! …………………………………………………………………………… La palestine est la jordanie ! meme drapeau , meme peuple , meme reine ………. Et puis non la jordanie est dans l ‘ ancienne palestine et moi je suis pour le grand israel , je vais faire comme les palos avec israel , la jordanie nous appartiens comme la judée samarie et gaza , un point c est tout ………………..

  23. Michel Répondre

    8 septembre 2011 a 16:02

    Il faut absolument qe cet article soit traduit en arabe et qu’il soit diffusé dans tous les médias arabophones du monde entier, car le commun des mortels et surtout les jeunes dans le monde arabe croient toujours dur comme fer que les Israéliens ont « occupé » la Palestine et qu’ils ont privé le soi-disant peuple palestinien de sa prétendue terre ancestrale; le mythe palestinien est très vivant et est considéré comme une vérité absolue dans le monde arabe. Il faut donc que les Arabes connaissent la vérité.
    Quant à la traduction en arabe, je peux la faire, et ça sera le moindre service que je puisse rendre au peuple juif et au sionisme auquel j’adhère sans réserve; mais comment diffuser cette traduction dans les médias arabes ? Voilà la question. Si quelqu’un a la réponse, je le prie de me la donner.

    • Gally Répondre

      8 septembre 2011 a 18:06

      Impossible, à l’exception de certains médias koweitiens, jamais aucun n’acceptera de publier ce genre de démenti.

  24. Durandal Répondre

    2 avril 2012 a 22:05

    J’ai découvert cette copie de mon article six ans plus tard. C’est une bonne chose que vous l’ayez diffusé. Je viens de publier une version mise à jour ici :

    http://castelbleu.wordpress.com/2012/04/02/articifialite/

    En effet mon défunt site sur Blogger fut hacké par des néo-nazis de Stormfront en mai/juin 2010.

    Petit correctif : Zahir Muhsin est mort en 1979 donc il n’a surement pas accordé une entrevue à un hebdomadaire pakistanais en 2006, lequel a dû reprendre sa déclaration révélatrice de 1977.

    • Gally Répondre

      2 avril 2012 a 22:07

      Merci à vous de l’avoir publié à l’origine :)

  25. Pierre Répondre

    5 septembre 2012 a 22:56

    Bravo pour ce document, mais c’est cause perduE de faire entendre ça aux arabes, ils ne sont pas civilisés, même avec les colonies, tout le monde le sait…

  26. Hakim Répondre

    23 novembre 2012 a 02:37

    [Commentaire supprimé]

    • Frank Répondre

      23 novembre 2012 a 04:09

      @hakim: tu te plains que nous n’aimions pas les palestiniens et les arabes mais il faut regarder les choses en face, les arabes ne donnent aucune raison de les aimer. Tu nous parles des marocains mais ces fumiers ont attaqué Israël pour le détruire en 73 alors qu’ils n’ont aucun litige avec Israël.

      Depuis 1947 et même avant, les arabes font tout ce qu’ils peuvent pour détruire Israël, ils propagent l’antisémitisme dans le monde entier et ils agressent les juifs dans le monde entier

      Et en plus, ils ont volé le pays des juifs pendant 14 siècles et veulent le voler à nouveau.

  27. Marock Répondre

    23 novembre 2012 a 03:06

    A méditer,un marocain qui a écrit ça :

    Tout le monde pense que Gaza a remporté une victoire sur Israel.
    Et comme je suis dans un pays où on doit penser comme tout le monde sinon on risque d’avoir des problèmes, donc je pense que Gaza a triomphé, c’est Gaza qui a gagné puisque des groupes de djihadistes on pu atteindre Tel Aviv avec des fusées où ils ont fait d’énormes dégâts en vies inhumaines et matériels.
    Les cent soixante victimes de Gaza ? Ce ne sont que des martyrs qui vont droit au paradis. Les bâtiments détruits? Ce n’est rien car le Qatar ou l’Iran les reconstruira…
    En général, dans le monde, occidental ou oriental, toutes les victoires s’arrosent. Mais depuis que la bande du Hamas gère la bande de Gaza, il est impossible de trouver une seule bouteille d’alcool, impossible de danser. On se contente donc de klaxonner et de faire un tour en voiture. Seuls les grands frères font la fête à huis clos! Allah seul peut voir ça!
    Cette façon de faire la fête est digne d’une bande suffisamment structurée et forte, entre autres aides, des 400 millions de Dollars récemment reçus des main de l’émir du Qatar him self qui a promis un milliard et demi d’autres Dollars pour très bientôt…

    Tu le connais, Hakim ?

  28. Toinou5167 Répondre

    30 novembre 2012 a 23:20

    On a bien compris que vous « vomissez » le mot Palestine mais juste une question!

    Si l’Etat palestinien n’est que pure abbération (et je conçois parfaitement les arguments qui vont dans ce sens) que fait-on de ce « peuple »? de tous ces gens qui méritent comme tout un chacun d’appartenir à une nation?

    • Robert Répondre

      24 janvier 2013 a 14:08

      Bonjour,

      Ca c’est aux pays Arabes qu’il faut poser la question, eux qui sont soit disant si préoccupés par le sort de leurs « freres »?!

    • valerie Répondre

      25 février 2014 a 21:39

      Toinou : ils pourraient tout à fait intégrer la Jordanie, ou la Syrie, ou le Liban, pays voisins dont ils partagent la religion, la langue, bref la culture. Tous ces pays ont été créés dans les années 1900, à la suite de la chute de l’Empire Ottoman. Mais bizarrement, aucun de ces pays ne veut les intégrer. Posez-vous la question pourquoi…

  29. Pingback: Moshé Feiglin estime préférable de payer les Palestiniens souhaitant quitter la Judée Samarie | JSSNews 24/24 Alerte Info
  30. NOS FRONTIERES – MILLENAIRES ET ECRITES DANS LA TORAH NOIR SUR BLANC

    Nombres 34
    34.1
    L’Éternel parla à Moïse, et dit:
    34.2
    Donne cet ordre aux enfants d’Israël, et dis-leur: Quand vous serez entrés dans le pays de Canaan, ce pays deviendra votre héritage, le pays de Canaan, dont voici les limites.
    34.3
    Le côté du midi commencera au désert de Tsin près d’Édom. Ainsi, votre limite méridionale partira de l’extrémité de la mer Salée, vers l’orient
    34.4
    elle tournera au sud de la montée d’Akrabbim, passera par Tsin, et s’étendra jusqu’au midi de Kadès Barnéa; elle continuera par Hatsar Addar, et passera vers Atsmon
    34.5
    depuis Atsmon, elle tournera jusqu’au torrent d’Égypte, pour aboutir à la mer.
    34.6
    Votre limite occidentale sera la grande mer: ce sera votre limite à l’occident.
    34.7
    Voici quelle sera votre limite septentrionale: à partir de la grande mer, vous la tracerez jusqu’à la montagne de Hor
    34.8
    depuis la montagne de Hor, vous la ferez passer par Hamath, et arriver à Tsedad
    34.9
    elle continuera par Ziphron, pour aboutir à Hatsar Énan: ce sera votre limite au septentrion.
    34.10
    Vous tracerez votre limite orientale de Hatsar Énan à Schepham
    34.11
    elle descendra de Schepham vers Ribla, à l’orient d’Aïn; elle descendra, et s’étendra le long de la mer de Kinnéreth, à l’orient
    34.12
    elle descendra encore vers le Jourdain, pour aboutir à la mer Salée. Tel sera votre pays avec ses limites tout autour.

  31. alon Répondre

    2 avril 2013 a 00:58

    faut vraiment être con et inculte pour remettre en cause la présence palestinienne dans cette région grâce à ces explications pathétique

    • Gally Répondre

      2 avril 2013 a 01:05

      Faut vraiment être con et inculte pour s’imaginer qu’un commentaire comme celui là, ou la flopée de sorties racistes et affligeantes de bétise que tu as tenté de passer, pourront faire disparaitre les faits historiques, les témoignages des voyageurs de l’époque ou même les témoignages des « palestiniens » eux même qui sur les télé arabes couinent « Aidez nous, nous sommes à 50% des Egyptiens, à 50% des Saoudiens ».

      Aller, file étaler ta médiocrité ailleurs.

    • Bereshitim Répondre

      2 avril 2013 a 01:10

      Que dire alors de ceux qui affirment sans preuve historique autre que leur précieuse parole , que la palestine telle que les musulmans la définissent , existerait depuis des millénaires ?

  32. mouahaha Répondre

    1 janvier 2014 a 00:35

    Et donc quand l’etat d’Israel a ete cree en 1947, ( oui parce que le Royaume d’Israel raconte dans un bouquin vieux de 4000 ans, c’est pas l’etat d’Israel ), il n’y avait que du sable et des palmiers…

    A moins que vous vous basiez la dessus pour definir vos frontieres, auquel cas vous etes retardes, on est au 21e siecle, vous n’etes pas exempts du droit international.

  33. Yéhoudi Répondre

    14 août 2014 a 10:15

    quelle bonne idée d’ avoir ressorti ce fil datant d’ il y a trois ans et qui a régulèrement été alimenté
    le dernier comment étant celui d’ un demeuré qui sort parfois de sa cage la nuit, tel le vampire de sa sépulture, fait son pipi, et retourne vite se planquer

    pour le plaisir de mon ami Marock j’ ai relevé cette broderie de son égérie, que dis-je!! sa Muse, sa Clio 5 portes dévéstatrice !! :lol:

    xxxxxxx

    jacqueline Répondre

    28 mai 2011 a 16:13

    le pire c’est qu’Obama et sarko insistent pour leur donne un pays .. comment
    avec nos 21 000 petits m2 !!

    xxxxxxxxxxx

    le discrédit jeté sur la « palestine » imaginée est tel par le texte très bien éléboré que je me ( et vous) propose de le garder en bibliothèque de favoris

    la compilation est d’ une grande qualité!

  34. Yéhoudi Répondre

    14 août 2014 a 15:33

    MAROCK

    viens récupérer ton cadeau !!

  35. jonathan pequignot Répondre

    3 décembre 2014 a 07:08

    magnifique,et hop dans mes favoris

  36. moises jesus Répondre

    8 décembre 2014 a 09:55

    avant la création d israel 14 mai 1948 ils y avaient des palestiniens musulmans ,des juifs des chrétiens .etc etc
    depuis 1948 une forte immigration juive a volé les palestiniens
    pour prendre leurs terres
    le PAYS ET TROP PETIT POUR RECEVOIRE TOUS LES JUIFS DU MONDE (20,000,000 de juifs
    vous faites quoi des gents qui étaient là avant 1948?

    merci de me répondre

  37. moises jesus Répondre

    8 décembre 2014 a 11:28

    pour quoi ne vous vous ètes pas contenter du partage de la Palestine PAR L ONU en 1947 depuis la création les juifs n ont cessé de s / agrandir aux détriments des palestiniens …..ci la Palestine appartenait ((((a la Syrie, ou a l Egypte ,ou a la Jordanie ))) pour quoi vous continuer a voler ces terres, ? et foutre la zizanie dans ce coin du monde avec votre immigration ?
    LE DICTON VOUS CONNAISSEZ CERTAINEMENT

    !!!!!!QUI sème le vent récolte la tempéte !!!!!!

    !!!!!!bien mal acquit ne profite jamais!!!!!!

  38. moise jesus Répondre

    12 décembre 2014 a 14:54

    tapez sur Google les frères Lumière en Palestine et
    vous allez revoir vos commentaires

  39. MOISE JESUS Répondre

    13 décembre 2014 a 15:18

    c est quoi un juif ,?

  40. Bereshitim Répondre

    13 janvier 2015 a 10:27

    tapez sur Google les frères Lumière en Palestine et
    vous allez revoir vos commentaires

    Un cretin qui ne sait pas qu’en 1896 sa palestine etait sous l’occupation anglaise .

  41. Bereshitim Répondre

    13 janvier 2015 a 10:29

    Le moise jesus, un cretin d’ignare qui pense que la migration des juifs vers ISRAEL , a débuté en 1948 . Pathetique de voir un débile s’improviser en professeur d’histoire .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Site web

Commentaire