Étiquettes

, ,

Le pire ennemi d’Israël sur terre est à la Maison Blanche.

27 février 2015Commentaires (8) Guy Millière Etats Unis, International, Présidence Obama

Le pire ennemi d’Israël sur terre est à la Maison Blanche

unnamed

Guy Millière – Je ne pensais pas qu’un jour, je pourrais écrire un titre comme celui que j’ai donné à cet article. Mais aujourd’hui, je dois constater la réalité telle qu’elle est.

J’attendais le pire de Barack Obama dès le moment où il a été élu. Barack Obama a été pire encore que je l’imaginais, et il lui reste deux ans.

Je savais que Barack Obama détestait Israël, et je l’ai écrit. Barack Obama déteste Israël bien plus encore que je le pensais.

J’en viens à considérer maintenant qu’il veut que sous sa présidence soient enclenchés les engrenages qui pourraient conduire à la destruction d’Israël.

L’accord qui se profile entre Obama et les mollahs iraniens semble sur le point d’être finalisé. Si c’est le cas, il signifiera que l’Iran sera une puissance dotée de l’arme nucléaire, donc une puissance sanctuarisée, à même d’utiliser impunément le terrorisme pour parvenir à ses fins. Les mollahs savent que le pays musulman qui détruirait Israël deviendrait la puissance majeure incontestable du monde musulman pour les décennies à venir. Ils veulent être ce pays. Et c’est terrible à dire, Obama le sait, et l’accepte.

Obama est prêt à sacrifier Israël sur l’autel d’une réconciliation Etats Unis Iran. Cette réconciliation serait aussi délétère pour les Etats Unis, bien sûr, mais le seul pays qu’Obama déteste (presque) autant qu’Israël est les Etats Unis.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le fait, avéré, qu’Obama et son administration dissimulent à Israël des données essentielles de l’accord qui se profile est très significatif, et n’est pas ignoré des mollahs. Eux sont traités en partenaires par Obama. Israël est traité en puissance ennemie.

Le fait qu’après avoir manoeuvré pour que Netanyahou ne vienne pas parler devant le Congrès, après avoir poussé les démocrates du congrès à boycotter le discours de Netanyahou, après avoir envoyé ses principaux conseillers en communication en Israël pour faire battre Netanyahou et pour que s’installe au pouvoir à Jérusalem un gouvernement à sa solde, Obama envisage maintenant de boycotter la conférence annuelle de l’AIPAC n’est pas ignoré des mollahs non plus.

Obama entend déstabiliser autant qu’il le peut la puissance ennemie.

Parce qu’il est à la tête de ce qui reste malgré tout la première puissance du monde, parce qu’il se conduit comme il se conduit, parce qu’il fait ce qu’il fait, parce qu’il veut un Iran nucléaire, parce qu’il traite Israël comme il le fait, Barack Obama est plus dangereux pour Israël que les mollahs eux-mêmes, plus dangereux pour Israël que tous les mouvements islamistes réunis, il est effectivement le pire ennemi d’Israël sur terre aujourd’hui.

Que des politiciens israéliens se soient mis à la solde d’Obama (la liste Herzog-Livni) est honteux pour eux et montre que ce sont des gens sans honneur ni scrupules. Que ces politiciens aient osé nommer leur liste anti-israélienne le « camp sioniste » est bien au delà du déshonneur et de l’absence de scrupules.

Que, en s’appuyant sur un rapport ridicule et biaisé sur les dépenses du Premier Ministre et sur des histoires de bouteilles consignées (et maintenant sur un deuxième rapport ridicule et biaisé sur le logement), avec la complicité des grands médias israéliens, ces politiciens espèrent gagner les élections, montre qu’ils prennent les électeurs israéliens pour des aveugles suicidaires.

Qu’ils trouvent des électeurs pour voter pour eux en ce contexte montre qu’il y a, hélas, des aveugles suicidaires en Israël.

Parce que j’aime Israël et le peuple israélien, je veux espérer un sursaut de lucidité avant que les urnes parlent. Et j’attends avec impatience le discours de Binyamin Netanyahou devant le Congrès. Il est des hommes qui marquent l’histoire du monde. Binyamin Netanyahou est de ceux là.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.