Étiquettes

,

Même le président égyptien donne raison à Michel Onfray | Europe Israel – analyses, informations sur Israel, l’Europe et le Moyen-Orient.

Même le président égyptien donne raison à Michel Onfray


Même le président égyptien donne raison à Michel Onfray

Si vous avez regardé  ONPC la semaine dernière, vous avez pu constater qu’il est très difficile de défendre le bien-fondé d’un certain dévoiement de l’Islam, c’est ce qu’a essayé de faire Michel Onfray. Evidemment Aymeric Caron avait du mal à suivre, et pourtant même le Président abdel Fatah al Sissi est de cet avis.

Bien qu’ayant un passé salafiste comme Sadat, le Président abdel Fatah al Sissi reste clairvoyant quant à la situation de son pays, au sein d’un Moyen Orient en plein chaos. Dans un récent discours à l’Université musulmane d’al Azhar il a conjuré les « oulémas » de réformer sérieusement l’Islam.

Samedi dernier, le philosophe français Michel Onfray a dit  « …Parce qu’il y a toujours du côté du Juif, d’Israël, l’argent, il y a une tradition islamophile à gauche en France, par antisémitisme… Il y a dans l’histoire de la Gauche, depuis la création d’Israël, une complaisance avec ceux qui veulent en finir avec Israël….L’Islam, c’est un sujet sur lequel on ne peut pas s’exprimer. C’est-à-dire qu’il faut être soit complètement d’accord, et là on est dans le politiquement correct, et il n’y a pas de problème. Soit on s’interroge sur le Coran, et on devient islamophobe…! »

Et voila ce qu’a déclaré  le Président abdel Fatah al Sissi  ce mois ci : « Il est inconcevable qu’un « mode de pensée » que nous considérons tous comme « sacré » entraîne toute la communauté musulmane (oumma) à devenir une source d’anxiété, de danger, de mort et de destruction, pour le reste du monde. C’est inadmissible !…. Je ne dis pas « religion », mais un mode de pensée, un corpus de textes et d’idées que nous avons sacralisés tout au long des siècles, au point qu’il est devenu impossible de s’en écarter.

Ce « mode de pensée » est en train de provoquer l’hostilité du monde entier…. Nous sommes en train de détruire notre propre « oumma » de nos propres mains… Je répète encore une fois, nous avons besoin de réformer l’Islam et vous, Imam, vous êtes responsables devant Allah! Et le monde entier vous attend, attend de vous que vous bougiez…. »- Ainsi l’affaire est entre les mains « des oulémas et des imams » d’al Azhar.
El Sissi avait déjà montré un certain désir de pacifier la région, en proposant aux réfugiés palestiniens une partie du Sinaï, à rattacher à la bande de Gaza. Mais comme l’Autorite Palestinienne  souhaite obtenir sans négociation toute la Palestine (y compris Israël à terme), elle a refusé.

Voilà CQFD, on peut s’exprimer et s’interroger sur l’Islam sans pour autant etre taxe d’islamophobe, la preuve abdel Fatah al Sissi…

par Jeremy Gozlan pour Tel-Avivre