parce que Job n’avait point parlé, il fut visité par de grandes souffrances

Étiquettes

,

La fatalité n’existe pas enseignent les Sages: « parce que Job n’avait point parlé, il fut visité par de grandes souffrances »

Posted on 29 septembre 2014

Voodoo fraternity of dah 001

Avertissement, ce qui suit peut être compris que l’on soit croyant, ou non. Ce qui suit peut être lu simplement, comme un conte philosophique universel et pris comme grille de lecture évidente d’événements récents avec leurs conséquences futures. On peut, entre autres, en faire une transposition moderne au sort cruel réservé aux fils d’Imana, les Bene Gihanga (référence au Génocide commis en 1994 dans le silence des Nations). Mais pas seulement.

Terrible:

« Ordonne donc que soient jetés au fleuve tous les enfants mâles nouveau-nés en Israël ». Ayant ouï ces mots, le Pharaon se tourna vers Job, le Uzite, et lui demanda: « Qu’en penses-tu ? » Mais Job regarda en haut, regarda en bas, et ne répondit point. Alors le Pharaon interrogea Jethrô, le Midianite, qui prit à son tour la parole, en disant: « Leur Dieu a juré de ne plus lancer le déluge sur la terre, mais sur une partie de la terre, sur l’Égypte, a-t-il juré de ne le plus lancer? Tu fus sage, redeviens sage ô Pharaon: laisse ces Hébreux. Esclaves et humiliés, ils restent puissants; car puissant est leur Dieu. »
Tu veux qu’on m’arrache de nouveau ma couronne? s’écria le Pharaon. j’ai le dieu-boeuf, le dieu chacal, le dieu serpent, le dieu-lion, le dieu-singe, le dieu-crocodile, j’ai mille dieux; je suis le maître de tous ces dieux; et je ne pourrais rien contre des Hébreux qui n’ont qu’un Dieu? Qu’on me prenne, à compter de ce jour, tous les mâles nouveaux-nés en Israël, et qu’on me les jette à l’eau! »
Lorsqu’il eut dit, Balaam, le méchant, se réjouit dans son cœur; Job se tut; mais Jéthrô, le Midianite, craignant la colère du Pharaon, s’enfuit de devant sa face jusqu’au pays de Midian.
Et, remarque Rabbi Simon, parce que Job n’avait point parlé, il fut visité par de grandes souffrances; parceque Balaam avait parlé pour la mort d’Israël, il mourut d’une mort de sang; et parceque Jéthrô avait parlé pour la vie d’Israël, les fils de ses fils siégèrent au Sanhédrin ».  

In « Moïse raconté par les sages », Par Edmond Fleg

@mitz

http://nanojv.wordpress.com/2014/09/29/job/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s